3 critères essentiels lors de l’achat d’une veste.

Publié le : 06 octobre 202012 mins de lecture

Ce à quoi il faut faire attention lors de l’achat d’une veste

Vous avez besoin d’une nouvelle veste ou vous cherchez simplement un nouveau manteau ? Si vous cherchez une veste pour homme adaptée au bureau ou si vous cherchez simplement une veste soignée pour un mariage, choisissez une veste, la veste idéale pour les hommes et les femmes. Les vestes sont soignées, confortables et disponibles dans de nombreuses variantes. Des vestes noires soignées aux vestes à fleurs : une veste peut tout faire ! Mais comment trouver la veste idéale et à quoi devez-vous faire attention lorsque vous achetez une telle veste ? Dans cet article, nous avons énuméré six conseils sur ce à quoi il faut faire attention lors de l’achat d’une belle veste. Pas du tout !

1. Taille et forme de la veste

La toute première chose à laquelle vous prêtez attention est bien sûr la taille. La plupart des vestes ont des tailles de costume et non des tailles standard. Avant de commencer à chercher la taille de la veste qui accompagne votre costume, vérifiez donc. Vous n’avez pas encore de costume ? Il est alors préférable de se mesurer et d’utiliser un outil en ligne pour savoir quelle est votre taille. Les tailles des costumes peuvent être identifiées par les chiffres, 48, 50, 52 et plus. Certains costumes ont les tailles standard S, M, L, XL, XXL, etc. Ce sont généralement les vestes les plus informelles et les plus décontractées. Êtes-vous exactement entre deux tailles ? Alors, optez pour le plus petit modèle, car il est un peu plus soigné qu’une veste surdimensionnée. Mieux encore : une veste peut être un peu trop serrée. Vous portez généralement une telle veste ouverte de toute façon.

En outre, la coupe d’une veste est extrêmement importante. Vous pouvez choisir entre une coupe étroite et une coupe normale. Une coupe ajustée est une veste bien ajustée, alors qu’une coupe normale est légèrement plus large et a une taille légèrement plus basse. Ce qu’il est important de savoir, c’est qu’une bonne veste n’est jamais trop grande. Une telle veste doit tomber juste comme il faut. Lorsqu’une veste est fermée, elle peut tirer un peu – à condition que ce ne soit pas trop. Vous pouvez probablement compter le nombre de fois où vous portez une veste fermée sur une main.

2. Matériau vs. prix d’une veste

Il vaut toujours la peine d’examiner de quelle matière est faite votre veste. Choisissez toujours la qualité et évitez les matières synthétiques. Lorsque votre veste est faite d’un tissu synthétique, vous verrez qu’elle ne dure pas longtemps et qu’elle est moins belle en un rien de temps. Achetez par exemple une veste en laine : une matière chaude qui respire également. Ou bien optez pour une veste en coton comme veste : une veste durable dont vous pouvez profiter pendant des années et qui est également très confortable à porter. Les vestes en lin valent également la peine d’être achetées. Le coton et le lin sont tous deux des tissus agréables et frais à porter en été.

Dès que vous commencez à prêter attention au matériau, vous vous apercevez rapidement qu’il y a une grande différence de prix lorsqu’il s’agit d’une veste de qualité. Si vous optez vraiment pour la qualité, vous pouvez tenir compte du fait qu’une bonne veste coûte entre 150 et 200 euros. Un avantage de cette méthode est que la qualité garantit la durabilité. Il s’agit d’un investissement unique dont vous pouvez profiter pendant des années. Ne soyez pas surpris si vous tombez sur des vestes en laine qui sont légèrement plus chères. La fabrication de vestes demande du temps et de l’énergie, surtout lorsque la veste est fabriquée dans un tissu écologiquement responsable.

3. Couleurs et détails

Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’opter pour une veste noire ou marron quand on recherche une veste élégante. Si vous cherchez une veste de bureau ou une veste de fête pour un anniversaire, un dîner ou un mariage, les vestes noires, marron et bleu marine sont toujours une bonne idée lorsqu’il s’agit de la couleur de base, mais vous pouvez aussi déballer. Par exemple, optez pour une veste de couleur, comme une veste rouge ou verte, ou choisissez une veste à carreaux ou à fleurs. Il y a vraiment quelque chose pour tout le monde quand il s’agit de diversité dans les vestes.

En outre, vous pouvez choisir toutes sortes de détails lorsqu’il s’agit d’une veste. Par exemple, vous avez des vestes avec des boutons de couleur et des coutures frappantes et vous pouvez choisir une belle veste avec des poches uniques ou une doublure intérieure. De plus, les pochettes spéciales restent totalement branchées lorsqu’il s’agit de vestes avec des détails. En bref : le choix d’une belle veste prend du temps, mais lorsque vous avez trouvé la bonne veste, vous disposez d’un objet unique que vous pouvez porter pendant des années. C’est pourquoi vous devez toujours choisir la qualité lorsque vous achetez une veste.

Comprendre les différents blousons de moto pour bien choisir

Blouson de moto en cuir

Si le blouson en cuir est le blouson traditionnel du motard, ce n’est pas qu’une question de style. De par sa matière et son épaisseur, il résiste à l’abrasion et protège le conducteur en cas de chute ou de glissade. Utilisé aussi bien dans un milieu urbain qu’en compétition, il est à la fois confortable et garant de votre sécurité. De plus en cas de chute mineure, il est rarement endommagé et vous pourrez le garder très longtemps, voire le faire réparer en cas de léger accroc.

Blouson de moto en textile

Quoique moins emblématique, il fait de plus en plus d’adeptes ! Moins coûteux qu’un blouson en cuir, il est aussi moins lourd et offre une bonne protection contre le froid, la pluie et le vent. Il a longtemps eu la réputation de moins bien protéger le conducteur, mais les modèles d’aujourd’hui offrent une résistance à l’abrasion comparable à celle du cuir. Reste qu’en cas de chute, un blouson textile sera plus facilement endommagé et devra être remplacé.

Le point sur la veste de moto

Souvent plus longues, les vestes de moto offrent une meilleure protection contre les intempéries et le froid que le blouson. En effet, contrairement au blouson, elles descendent au-dessous de la taille et recouvrent le haut du pantalon. Certains aspects sont comparables à ceux des blousons de moto. Les amateurs la réservent souvent à la mauvaise saison et aux longs parcours, et optent le reste du temps pour un blouson. Une veste est plus agréable à porter par temps froid.

Pour résumer, le graphique ci-dessous vous permet de comprendre les différentes utilisations par saison des multiples modèles disponibles sur le marché.

Après avoir choisi ses chaussures de randonnée, il convient de s’attarder sur la veste. L’aventure ne s’improvise pas et personne n’est à l’abri d’une averse… Le marché des vestes de randonnée est vaste et alors qu’une grande partie sont proposées par des marques de sport (Millet, Lafuma, The North Face, Mammut, Eider…), on trouve aussi des marques de distributeurs dans les enseignes de sport (Décathlon, Go Sport, Gamme Sport…) et dans la grande distribution (Carrefour, Auchan, La halle aux vêtements…). Les vestes de randonnée étant globalement de bonne qualité, votre attention doit se porter sur l’utilisation prévue ou sur des détails. Si certains sautent aux yeux et relèvent d’une appréciation personnelle, comme la coupe ou la couleur, d’autres aspects sont à surveiller.

LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE VESTE DE PLUIE ET UNE SOFTSHELL

La veste de pluie

Imperméable et coupe-vent, la veste de pluie vous protège de la pluie et évite les déperditions de chaleur dues au vent. De plus, elle évacue la transpiration sous forme de vapeur d’eau. Mais mieux vaut se passer d’une veste de pluie lors de l’effort s’il ne pleut pas, car la transpiration sera bien mieux évacuée naturellement. De plus, la protection thermique d’une veste de pluie étant très faible, il faudra, la plupart du temps, s’équiper d’une polaire.

La softshell

Sous cet anglicisme que l’on peut traduire par « coquille douce », se dessine un type de veste censé remplacer le duo polaire et veste de pluie. En effet, il est au final assez rare, lors de petites randonnées, de rencontrer une météo extrême obligeant à enfiler une veste imperméable par-dessus sa polaire. Ainsi les softshells offrent-elles à la fois une protection coupe-vent et déperlante résistant à une pluie fine pendant 30 à 40 minutes, doublée d’une polaire intérieure pour fournir un petit apport thermique. Certaines renferment tout de même une membrane les rendant imperméables.

IMPERMÉABLE OU DÉPERLANT : COMMENT RESTER AU SEC ?

Une veste déperlante ne doit pas être confondue avec une veste imperméable. La déperlance est la faculté, pour un tissu, de faire glisser l’eau en son long en gouttelettes. Cela lui évite de se gorger d’eau et donc de s’alourdir. Mais cette propriété est limitée : un tissu déperlant ne résistera pas longtemps à une longue ou intense averse et finira par laisser passer l’eau. L’inconvénient du traitement déperlant est qu’il s’estompe avec le temps, les lavages et les frottements. Le vêtement doit donc être retraité régulièrement avec une solution adaptée.

L’imperméabilité est, elle, la capacité du tissu à empêcher la pénétration de l’eau. Un tissu imperméable peut absorber une certaine quantité d’eau (à l’inverse du tissu déperlant), mais ne la laissera pas atteindre l’intérieur du vêtement. Une veste imperméable est fabriquée avec une matière microporeuse : ses pores sont 20 000 fois plus petits qu’une goutte d’eau, ce qui permet de rester au sec, tout en laissant le corps respirer. C’est toute la différence avec un ciré qui, lui, est imperméable mais pas du tout respirant. Attention toutefois, lorsque le tissu imperméable est saturé d’eau en surface, la transpiration à l’intérieur est piégée et ne peut pas s’évacuer.

POIDS, CAPUCHE, POIGNET… LES DÉTAILS QUI COMPTENT AU MOMENT DE L’ACHAT

Le poids est un critère moins déterminant que dans le choix des chaussures de randonnée, mais à prendre en compte, car les écarts sont importants. Partant de l’idée que vous pourrez toujours enfiler une polaire sous votre veste par temps frais si elle est un peu légère, le poids plume est un atout pour alléger le sac à dos et permet de randonner sans suer quand le chemin ou la température grimpe.

La capuche, détachable ou fixe, peut être rangée dans le col. Fuyez les capuches fixes si vous randonnez à vélo car elles prennent le vent. Vérifiez la présence d’un velcro ou d’une lanière de réglage sur le dessus et les côtés. Un bon réglage permet à la capuche de suivre les mouvements de la tête.

Plan du site